Une Question? Nous avons 
peut être une réponse!

0033 6 37211310 Sylvia
0033 6 41891401 Michel

Famille multiculturelle
connectée avec la nature
dans leur micro-ferme

Terroir de familles

Chambres d'hôtes dans la Meuse- Lorraine, entre 
 Verdun, Stenay et Montmédy; à Ecurey en Verdunois

Vue de l'extérieur d'une maison du village-rue lorrain

Serrées les unes contre les autres, les maisons du village-rue lorrain doivent cette disposition au morcellement du terroir.

Elles sont construites à l'extrémité de parcelles étroites et profondes. Derrière chacune d'elles s'allongent le jardin et le verger prolongé par les champs.

Selon les régions, il existe 3 sortes de maisons, en fonction de la richesse du propriétaire.

  • celle du laboureur, la plus large, comprenant grange, étable et écurie.
  • celle du manœuvre, plus étroite
  • celle du vigneron, plus étroite encore, sans grange, mais possédant une cuverie et une longue cave voûtée.          
La maison lorraine, basse et très profonde est couverte de tuiles rondes, dites canal ou romaines. Sa façade est crépie du mortier de chaux.

La flamande

La cuisine, pièce borgne, était parfois éclairée par un conduit menant du plafond de la pièce au faîte du toit.

La lumière du jour filtrait ainsi à travers une vitre de verre pyramidale posé sur le toit. 

Vous pouvez en admirer près d'une quinzaine à Ecurey, en parcourant les 12 étapes du circuit des flamandes prévu à cet effet.

Les lintaux des portes d'entrée 

Ils sont souvent sculptés  et datés .

Généralement au centre figure la date de construction de la maison et les initiales des propriétaires.

Les oculi ou oeil de boeuf

On les trouve soit au-dessus de la porte de grange ou plus généralement au-dessus de la pierre à eau (évier) de la cuisine.

Les arbres ou plantes palissés de façade

Autrefois, planter un poirier, ou une vigne en façade contribuait non seulement à la décoration mais aussi à l'absorption des eaux pluviales, qui descendaient du toit, en l'absence de cheneaux.

Le choix de l'une ou de l'autre des variétés dépendait de l'exposition de la façade : vigne au sud, poirier au nord ou à l'est. Cela permettait aussi de suivre le rythme des saisons à sa porte et de profiter des fruits qui n'étaient pas de trop.

Aujourd'hui ce type de plantation tend à disparaître, vous pouvez cependant en observer encore un au 78 rue du cygne et ici, chez nous vous pouvez remarquer l'erreur.

La lavoir au centre du village